Jump to content
LePatrick

PMC USEC : Article du "Soldier Magazine"

Recommended Posts

LePatrick

Article du "Soldier Magazine"
Parution Août 2011

Dans ce numéro, nous continuerons notre série d'articles sur les mercenaires modernes, les histoires des plus grandes armées privées d'aujourd'hui et de leurs opérations. Bien sûr, il y a beaucoup d'omissions dans ces histoires, après tout, ni les mercenaires eux-mêmes, ni leurs employeurs sont très désireux de partager les détails de leurs activités. Toutefois, un approfondissement sur le sujet apporte encore quelques résultats.

 

Cette fois, nous allons attirer notre attention sur USEC, la compagnie militaire privée de plus en plus notoire. L'institution de cette société est principalement associée à deux noms: Brian Kernighan, un homme d'affaires américain, et John Berger, un colonel à la retraite des Royal Marines.

 

Au début de sa carrière, Brian Kernighan n'avait rien à voir avec les forces armées. Ayant hérité l'entreprise de transports routiers de son père, il a décidé de poursuivre une direction risquée, le transport de marchandises risquées et donc rentables à travers la frontière mexicaine et à travers les déserts des États du sud. Comme Kernighan lui-même l'a admis dans une de ses rares entrevues, il s'est vite rendu compte qu'il avait sous-estimé le danger. De temps en temps, les camions étaient attaqués et parfois disparaissaient.

 

Puis, Kernighan a commencé à embaucher des gardes armés, ce qui lui a permis de prendre des commandes plus précieuses et de recevoir des rendements plus élevés. Au fil du temps, l'homme d'affaires a réalisé que dans cette voie de travail, il est plus logique de régler un petit détail de sécurité par vous même au lieu de payer quelqu'un d'autre. C'est ainsi que la compagnie est venue employer les mercenaires professionnels, et recourir à une flotte de véhicules blindés. Conséquemment, le nombre de clients qui eurent besoin de services de soutien plutôt que de transport a également augmenté au fil du temps. C'est alors que Kernighan savait qu'il était temps de changer de voie.

 

Cependant, en tant qu'homme d'affaires expérimenté, Kernighan s'est rapidement rendu compte qu'il n'irait pas loin sans l'expérience de la gestion du personnel militaire. Par conséquent, il décide d'établir sa nouvelle entreprise sur la fondation déjà existante en acquérant la société Red Bird de George Steiner. Ainsi est né KerniSEC, l'une des moitiés futures de USEC.

 

George Steiner est très peu connu - il est général de brigade de l'armée des États-Unis (Ret.), un vétéran de la guerre du Golfe et maintenant membre du conseil d'administration du COO et de  l'USEC. Steiner est devenu le co-propriétaire de la compagnie militaire privée de Red Bird après sa retraite en 1994 après l'invitation d'un vieil ami et collègue. La société a réussie concurrencer d'autres PMCs pendant un certain temps, mais après la mort de son fondateur, il est passé sous le contrôle complet de Steiner. Il se peut qu'il ait été un bon officier, mais rien de plus que médiocre en tant qu'homme d'affaires, et bientôt l'Oiseau rouge (Red Bird) est entré en déclin, ce qui a permis à Kernighan de l'acheter à un prix raisonnable, compte tenu de son effectif et les formations de terrains.

 

Le deuxième personnage important de l'histoire de la fondation des USEC est un vieux limey John Berger, colonel britannique des Royal Marines, également vétéran de la guerre du Golfe et détenteur de plusieurs décorations. Il y a quelques années, John Berger a donné une interview approfondie à nos collègues des médias militaires britanniques populaires, sa biographie est assez bien connue - à condition, bien sûr, que nous croyons à l'histoire du Colonel.

 

Après la retraite en 1994, l'officier de service actif vétéran s'est rapidement ennuyé. Une fois, un ancien camarade lui a dit dans le pub qu'il s'est fait embauché pendant deux ans comme escorte des navires britanniques passant les eaux de la Somalie. Travail facile et décemment payé. Berger ne tarda pas à prendre une décision.

 

Cependant, le colonel fut moins chanceux que son ami et le navire fut attaqué au premier voyage, Berger, armé d'un revolver seulement, n'a pas réussi à repousser l'attaque.

 

Néanmoins, cet échec a fait réagir Berger. À son retour au Royaume-Uni, il a de nouveau été employé comme escorte, mais cette fois en compagnie de plusieurs officiers à la retraite et avec beaucoup plus d'équipements.

 

Le sort défie Berger encore une fois et les pirates attaquent le navire cette fois aussi, mais il était prêt, et l'attaque a été repoussée. De retour chez lui, il crée immédiatement la compagnie d'escorte paramilitaire de transport maritime, une future deuxième moitié de l'USEC.

 

L'ascension rapide des mers sûres est étroitement liée à une autre personne intrigante : un ancien fonctionnaire britannique et actuel chef du développement des affaires de l'USEC, un directeur de l'ombre au sein du conseil de la société - Ronald Henry Hunt. Berger lui-même décrit leur connaissance comme purement accidentelle, se produisant en 1998 sur une croisière maritime.

 

Quoi qu'il en soit, le contact des deux hommes a été fructueux - juste après cela, la sécurité de la mer a marqué un contrat gouvernemental rentable, puis un autre et ainsi de suite. Un an plus tard, Hunt quitte le service public et devient le compagnon de Berger.

 

Selon les rumeurs, c'est Ronald Hunt qui a persuadé Berger que l'entreprise devait passer au nouveau niveau international et mettre en place les discussions sur la fusion avec la KerniSEC. En tout état de cause, les négociations ont abouti à la création de l'USEC en 1999.
Les qualités d'affaires de Kernighan, l'expérience de combat de Steiner, les compétences de gestion de Berger  et la prouesse diplomatique d'Hunt s'est avéré une combinaison très enrichissante. La société militaire privée nouvellement formée a connu une montée rapide, soutenue par la crédibilité des contrats du gouvernement britannique. Tôt, l'USEC fut remarqué par le Pentagone, cherchant à bâtir une nouvelle guerre avec Hussein.

 

Cependant, en Irak, l'USEC était juste une des nombreuses PMCs, donc déterminer quel était exactement son rôle était à peine possible. De toute façon, son nom n'a été mentionné dans aucun scandale de haut niveau, contrairement à quelques autres compagnie de militaires privés.

 

Un nouveau tournant dans le développement de l'entreprise est venu en 2007, lorsque l'USEC a entamé un partenariat étroit avec la holding internationale du groupe Terra. Les rumeurs ont affirmé qu'un tel client éminemment venu d'une source inattendue - grâce aux contacts de George Steiner, qui n'a pas été précédemment marqué comme un personnage actif du développement de l'entreprise, a préféré organiser la partie militaire de l'entreprise.

 

Cependant, la coopération avec le groupe Terra a apporté à l'entreprise non seulement une augmentation rapide, mais aussi un certain degré de notoriété. Les contrats avec la holding ont marqué le plus souvent l'USEC avec des scandales, parfois internationaux, comme un en République démocratique du Congo en 2009. Habituellement, ces histoires ombragées ont été associées à un certains Gus Van Sant, un ancien béret vert, et maintenant le chef du Département des Opérations Spéciales de l'USEC, qui exécute probablement les missions non standard de l'entreprise.

 

Actuellement l'USEC est de ce fait devenu le gardien interne de la holding du groupe Terra, avec sa réputation ambiguë. Le temps nous dira si le choix que Kernighan et Berger ont fait est juste ou alors le début de la fin de la société autrefois glorieuse.

Le mois suivant, nous continuerons notre série d'articles consacrés au phénomène du mercenariat et tenterons une étude plus approfondie de l'histoire du problème. Restez à l'écoute.

 

soldier_mag_1.jpg

 

soldier_mag_2.jpg

Edited by PatrickLaTrick
  • Like 1
  • Upvote 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
LePatrick
1 minute ago, Natalino said:

Great work!

Thank's ! ^-^

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
BrandonS101

 

1 hour ago, PatrickLaTrick said:

Thank's ! ^-^

Awesome dude! This is what we need emissar's  to do!

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
LePatrick
23 minutes ago, BrandonS101 said:

 

Awesome dude! This is what we need emissar's  to do!

I work hard for my post ! :D

Edited by PatrickLaTrick
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blackb1rd

I here think ... our emissaries have done serious work.  We can't allow this great work to be lost in the depths of the forum. I think we will be add links to translated articles to our news, in this case - links to Swedish and French translation.

Awesome work, Emissar PatrickLaTrick! Keep it steady!

Share this post


Link to post
Share on other sites
LePatrick
4 hours ago, Blackb1rd said:

I here think ... our emissaries have done serious work.  We can't allow this great work to be lost in the depths of the forum. I think we will be add links to translated articles to our news, in this case - links to Swedish and French translation.

Awesome work, Emissar PatrickLaTrick! Keep it steady!

Thanks i appreciate :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...
b38e7c858218a416ef714554dce933a2